Dépendance

Pour faire face à la perte d’autonomie

Il existe une solution d’assurance pour faire face à la perte d’autonomie, c’est la garantie dépendance. Cette assurance peut être souscrite à partir de l’âge de 40 ans, mais l’âge moyen du souscripteur est de 50 ans. Quel est l’intérêt de cette souscription ?

Prévoir pour alléger le coût de la dépendance

L’intérêt premier de la souscription est de pouvoir faire face, le moment venu, au coût de l’état de dépendance, de plus en plus plausible du fait de l’allongement de l’espérance de vie. Lorsque survient la dépendance, le contrat de prévoyance permet de bénéficier, à la fois, d’une aide pécuniaire et de services destinés à faciliter le maintien à domicile.

Rien de mieux que chez soi

En effet, que l’on soit valide ou dépendant, rester chez soi est la première condition du « bien vieillir ».  Le maintien à domicile génère de nombreux bienfaits: maintien des repères, maintien du lien social dans l’environnement direct, liberté d’organisation, sauvegarde de relations naturelles avec les enfants et petits-enfants (pas d’horaires de visite), effacement du stress lié à l’installation dans un environnement inconnu.

Eviter l'isolement

Paradoxalement, le maintien à domicile est aussi une façon d’éviter l’isolement. En effet, contrairement à ce qu’on pourrait croire, le placement en maison de retraite ne constitue pas une solution pour combattre l’isolement et provoque, bien souvent, l’effet inverse. En effet, le fait de quitter son domicile accroît généralement le sentiment d’isolement, du fait de la perte de ses biens et de ses repères.

De moins en moins accessibles

Qui plus est, les maisons de retraite se révèlent de moins en moins accessibles. Dans certaines régions, elles sont en nombre insuffisant; dans d’autres, elles sont en passe de le devenir.  Une étude de UFC-Que choisir met avant que le délai d’attente pour une place en EHPAD public est en moyenne de 8 mois. Cette même étude indique qu‘il faudrait doubler le nombre de lits disponibles d’ici 2040, si l’on souhaite conserver la moyenne actuelle de 10 lits pour 100 personnes de plus de 75 ans. Un objectif qu sera quasiment impossible à tenir.

Ce qui est rare est cher

Conséquence logique, la raréfaction du nombre de lit fait exploser les coûts de prestations des maisons de retraite.  En moyenne, le coût d’hébergement journalier est de 45 euros, ce qui fait 1 400 € par mois. A cela, il faut ajouter le coût de la dépendance, qui amène le coût de prise en charge dans une fourchette se situant entre 2 200 et 5 000 euros par mois. Selon les revenus, le reste à charge, après APA (Aide personnalisée à l’autonomie), peut aller de quelques centaines d’euros à plus de 2 000 euros. 

Avec cette information, on comprend toute l’utilité que peut avoir la souscription d’une Garantie dépendance, dès lors que le placement en maison de retraite est inévitable. On notera que la Garantie dépendance fonctionne également en cas de perte d’autonomie n’empêchant pas le maintien à domicile. Il est donc gagnant de souscrire une Garantie dépendance pour se prémunir des effets du vieillissement.



Rédigé par Jean-Luc Chanteau