Avec le Plan d'épargne retraite populaire (PERP) souscrivez dès aujourd'hui pour obtenir un complément de revenu à l'âge de la retraite !

Assurez-vous un complément de revenu à la retraite !
Les retraités ont de moins en moins de pouvoir d’achat, l’augmentation de la CSG n’arrangeant rien, il est possible de souscrire un Plan d’épargne retraite populaire ( PERP) afin d’augmenter ses revenus.

Qu'est ce qu'un contrat PERP ?

Le Plan d’épargne retraite populaire est un produit d’épargne à long terme
Ce placement permet d’obtenir un revenu régulier supplémentaire, à partir de la retraite.
Avec le PERP, les salariés peuvent bénéficier d’un régime de retraite complémentaire aussi efficace que ceux que peuvent obtenir les fonctionnaires (Préfon) et les indépendants (Loi Madelin).

Quels sont les avantages d’une assurance retraite ?

Un plan d’épargne retraite populaire est assez proche du contrat d’assurance vie. Vous pouvez choisir trois types de formules :
1/ faire l’acquisition d’une rente viagère différée,
2/ constituer une épargne convertie en unités ou points de rente,
3/ constituer un capital converti en rente viagère.

> Avantage fiscal du PERP
Le montant des cotisations du contrat PERP est déductible du revenu imposable, dans la limite d’un plafond individuel, ou du revenu imposable des époux ou partenaires liés par un pacte civile de solidarité, soumis à imposition commune, égal au plus élevé des 2 montants suivants :

10% des revenus d’activité professionnelle (après déductions des frais professionnels), et ce, dans la limite de 8 fois le PASS (Plafond annuel de la Sécurité sociale)

– ou 10% du PASS de l’année précédente.

– sont déduites de cette enveloppe d’exonération : PREFON, abondement PERCO, article 83, déduction de base Madelin et PERP.

– Lorsque le montant annuel des versements effectués sur un PERP est inférieur à la limite annuelle de déduction, la marge de déduction non utilisée est reportable sur l’une des 3 années suivantes.

> Prélèvements sociaux sur le contrat PERP :
– sur les intérêts acquis : il n’y a pas de prélèvement
– sur les rentes viagères : le prélèvement est au taux réduit de 7,10%.